Los Ravelos à Phnom Penh

Phnom Penh, Cambodge le 18/03/2012

 

A 6 heures de bus vers l’est de Siem Reap, et donc à l’extrémité est du lac Tonlé Sap, se trouve la capitale du Cambodge : Phnom Penh. Phnom Penh est, à l’image du pays, en reconstruction. Elle fut complètement vidée de ses habitants lors de la révolution communiste des khmers rouges puisque ces derniers voulaient instaurer une communauté entièrement rurale. C’est donc une ville qui a beaucoup souffert (comme le peuple tout entier) et qui est à nouveau habitée depuis peu.Si nous voulons comparer grossièrement l’avancée économique du pays à celle de la Thaïlande il suffit de comparer leur capitale …Avec 2 millions d’habitants, il n’y a que quelques grands bâtiments récents mais plusieurs sont en construction. A l’exception de deux grands magnifiques boulevards le reste de la ville parait, comme toujours ici, très pauvre pour une capitale (à l’exception des pagodes et du palais royal qui sont somptueux, quel contraste !).

Notre hôtel se situait au bord du fleuve Tonlé Sap au cœur du quartier touristique. Nous y faisons notre première balade nocturne où nous croisons plusieurs cours d’aérobic. En effet, ici il est coutume de faire l’aérobic ensemble sur les rives d’un fleuve à l’extérieur. Un magnéto crachant à font « Sex Bomb », un prof de gym surentrainé et c’est parti pour une séance d’aérobic des Ravelos.

Avec Fanny nous avons visité le tristement célèbre S-21, ancien lycée aujourd’hui musée, centre de détention et de torture lors de la guerre civil. J’ai bien inspecté chaque pièce avant d’y autoriser Fanny qui a émis comme conclusion : « Mon prochain vœu sera que les hommes ne redeviennent plus fous » et de là, vous la connaissez, a commencé une longue discussion dans le tuk-tuk du retour sur la folie de la guerre …

Les visites des deux jours suivants ont été plus joyeuses et se sont fait à cinq : pagode d’argent et son bouddha de cristal idolâtré par tous les khmers, palais royal, musée national, marché central et aire de jeux pour le bonheur des enfants. Par contre pas de Mac Do, on s’est rabattu sur un K-Burger, ouf, l’après-midi est sauvée.

Trois nuits dans la capitale et nous voilà à bord d’un nouveau bus, 4 heures seront nécessaires pour rejoindre Kampot à l’extrémité sud est du Cambodge. Nous y sommes arrivés vendredi et demain nous y rejoindront Laetitia et Sébastien, premier rendez-vous du parcours tant attendu.

 

Commentaires

 Kuhlmann Marine
Joyeux Anniversaire Fanny !!!!!!!
 Christine
Bon anniversaire Fanny !
Un anniversaire mémorable...
On veut des photos !!
Gros bisous
Los Garcias
 Maurice RAVEL
Nous te souhaitons un bon anniversaire, 9 ANS déjà.
Beaucoup de "BISOUS" à tous.
PAPY et MAMY.
 Anne
Le palais royal est "éblouissant" ! et la séance d'aérobic "étonnante" !



Autres récits de voyage

Autres Recits en Cambodge